AGRi iMMO
30 Port Jean
Carquefou (44470)


06 88 21 97 94
Partager sur :

(AGRi iMMO se réjouit de cette embellie) 

Est-ce le trop chaud soleil de février qui a réchauffé les coeurs ? Ou tout simplement le sentiment que les choses changent vraiment, dans le bon sens ? Alors que le 56e salon de l'Agriculture ferme ses portes demain soir, beaucoup sont frappés par le climat apaisé et le regain d'optimisme qui s'exprime dans les filières professionnelles.

Tout n'est pas réglé, loin de là. Il reste encore beaucoup trop d'agriculteurs en situation de détresse. Mais beaucoup voient l'horizon s'éclaircir, suffisamment en tout cas pour envisager un avenir professionnel plus serein. Les projets collectifs et humains, au sein des filières agricoles, restent un socle solide pour l'agriculture française. Et l'heure est peut-être venue d'un nouvel élan. Pour au moins trois raisons.

1. Une belle éclaircie en 2018

L'année passée a été une année d'embellie pour notre agriculture. La France est plus que jamais la championne d'Europe de la production agricole, loin devant l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne. Le compteur tricolore a progressé de près de 5 % à plus de 75 milliards d'euros en valeur de production, quand celui du deuxième, l'Allemagne, affiche près de 57 milliards. Ces chiffres ne représentent pas le revenu des agriculteurs mais la richesse créée par l'agriculture. C'est une chance pour notre pays. Merci les paysans !

2. La progression des revenus

Il est encore trop tôt pour tirer un bilan complet des États généraux de l'alimentation et de la loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole. Il est trop tôt pour mesurer précisément les effets à long terme des nouvelles règles sur le revenu des agriculteurs. La grande distribution, qui détient une des clefs du problème, est appelée à lâcher du lest. Mais les lignes commencent à bouger. Si l'inquiétude persiste sur l'avenir de la politique agricole commune (PAC), l'année 2018 s'est achevée sur une hausse globale du revenu moyen des agriculteurs, avec cependant de fortes disparités selon les filières.

3. Une image bien meilleure malgré l'agribashing

On appelle agribashing le dénigrement du monde agricole dans l'espace public. Il est un sujet d'inquiétude majeur au sein du monde paysan car la mise en accusation des agriculteurs a fortement progressé ces dernières années avec les débats sur l'utilisation des pesticides et sur le bien-être animal. Sur ces questions, la société évolue. Elle attend des avancées concrètes. Elle est de plus en plus exigeante. Les agriculteurs doivent évidemment accepter la discussion et y prendre une part active. Mais la société doit aussi avoir conscience que ces questions sont réellement prises en compte par le monde paysan, qu'il ne suffit pas d'un claquement de doigts pour éliminer les pesticides et que les éleveurs, eux aussi, aiment vraiment leurs animaux. Elle doit enfin regarder en face certaines dérives ahurissantes del'extrémisme vegan. Qu'en est-il aujourd'hui ? C'est l'autre bonne nouvelle du moment ! Les études réalisées à l'occasion du salon de l'Agriculture montrent que l'image des agriculteurs dans l'opinion est très positive et ne cesse de s'améliorer.

Si le mouvement des Gilets jaunes est né d'un fort sentiment de mépris dans les campagnes, les paysans nous rappellent que le monde rural n'est pas un problème pour la France. Il est une de ses chances. Il mérite toute l'attention de la Nation.

Article publié sur www.ouest-france.fr par François-Xavier Lefranc le 2 mars 2019 ici

Choisir vos préférences en matière de cookies
Lorsque vous visitez notre site internet, nous utilisons des cookies et des technologies similaires nous permettant d'améliorer nos services. Puisque nous respectons votre vie privée, sur cette page vous retrouverez les détails du traitement que nous et nos partenaires effectuons avec vos données personnelles. Sous chaque rubrique se situe une explication détaillée des finalités du traitement et la liste de nos partenaires. Vous pouvez revenir sur vos choix à n'importe quel moment via le bouton "Gérer les cookies" disponible en bas de notre site internet. Merci de noter que vous ne pouvez pas refuser les cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site.
Tout accepter
Valider mes choix
Le respect de votre vie privée est une priorité pour nous
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur notre site. Grace à ces technologies, nous pouvons vous proposer du contenu en rapport avec vos centres d'intérêt. Ils nous permettent également d'améliorer la qualité de nos services et la convivialité de notre site internet. Nous utiliserons uniquement les données personnelles pour lesquelles vous avez donné votre accord. Vous pouvez les modifier à n'importe quel moment via la rubrique "Gérer les cookies" en bas de notre site, à l'exception des cookies essentiels à son fonctionnement. Pour plus d'informations sur vos données personnelles, veuillez consulter notre politique de confidentialité.
Tout accepter
Personnaliser